Contrôle parental : protéger vos enfants sur Internet (et par conséquent vous-même)

  1. Accueil
  2. Sécurité Informatique
  3. Contrôle parental : protéger vos enfants sur Internet (et par conséquent vous-même)

Vous avez installé un antivirus, vous avez tout votre système à jour et vous faites attention où vous naviguer ? Excellent ! Mais partagez-vous votre ordinateur avec d’autres membres de votre famille, plus particulièrement avec vos enfants ? Si oui, sont-ils aussi sensibilisés que vous ? Le contrôle parental peut être nécessaire pour non seulement surveiller et protéger vos enfants sur Internet, mais aussi pour éviter que VOS données ne se retrouvent volées, compromises, piratées…

enfants et controle parental

Un problème (trop) répandu

La sécurité informatique repose sur un ensemble de protections à tous niveaux : physique, logiciel, réseau, système, humain, etc… Une seule faille quelque part met à mal toute la sécurité de vos données. Et en se penchant plus particulièrement du côté humain, le fait de partager des ordinateurs ou smartphones augmente grandement les risques car chacun installe ses jeux, ses programmes, et visite des sites différents sans pour autant le faire avec la même sensibilisation et méfiance que vous.

D’après un sondage CSA datant d’il y a quelques années, il y a environ 6,4 écrans par foyer, mais si l’on enlève les TV, consoles et tablettes, on a un peu moins d’1 ordinateur familial et 2 smartphones par foyer.

Et bien que la taille des ménages français tend à diminuer (2,2 membres par ménage en moyenne), cela signifie en extrapolant qu’il existe au moins un ordinateur familial partagé dans de nombreux foyers.

Mais voilà, le nombre d’incidents liés au partage d’un ordinateur sont courants, et je reçois parfois des messages de détresse à ce sujet :

J’ai 12 ans et j’ai installé sans faire exprès un virus sur l’ordi professionnel de mon père, il y a toutes les factures et les devis dessus mais tout est bloqué…

Évidemment c’est excusable et personne ne fait (normalement) exprès d’installer un virus.

Mais malheureusement, le fait d’avoir 12 ans ou de ne pas avoir fait exprès ne change en rien la gravité de la situation… Et il n’existe pas de solutions miracles en informatique. En d’autres mots : les données volées le seront pour toujours, et les comptes piratés sont très difficilement récupérables (le pirate aura d’ailleurs mis le nez dans vos affaires même si vous récupérez le compte).

Si ce n’est simplement la rançon de plusieurs centaines d’euros à régler pour revoir un jour vos photos de vacances.

Je vous rassure tout de même un peu : tous les cas ne sont pas extrêmement graves, parfois on perd « juste » de l’argent ou quelques photos, mais dans tous les cas on en tire de bonnes leçons.

Et avant même d’attendre de VOUS retrouver dans cette situation pour en tirer des leçons, je tiens à vous fournir conseils et outils pour ne pas que ça se produise chez vous.

 

Un problème à double sens

On a vu que les ordinateurs partagés à plusieurs personnes, notamment avec les plus jeunes, est un facteur de risque important pour la sécurité de vos données.

Cela dit, l’inverse est également vrai, à savoir l’utilisation d’un ordinateur d’une autre personne, qu’elle fasse partie du cercle familial ou non.

Vous savez probablement ce que vous faites sur votre ordinateur, mais vous ne savez pas (toujours) ce qui est fait sur les autres ordinateurs (smartphones et tablettes y compris). Ainsi, si vous vous connectez à votre compte bancaire sur le PC de votre fils car le vôtre ne fonctionne plus, vous risquez également de compromettre la sécurité de votre compte et de vos données personnelles si le PC de votre fils est piraté (sans le savoir ni le faire exprès).

De cette affirmation, il existe deux possibilités pour s’en prémunir : soit s’assurer que l’ordinateur utilisé est toujours sain, soit éviter de transmettre des informations sensibles sur des périphériques non sûrs (en espérant que votre fils ne le prenne pas mal en lui expliquant cela !).

 

Des logiciels de contrôle parental efficaces

Venons-en à la pratique. Je vous ai préparé une liste de logiciels de contrôle parental pour vous protéger et protéger vos enfants dans le cadre d’un ordinateur familial partagé. Ou simplement si vous souhaitez mettre en place une sécurité et une surveillance supplémentaire sur l’activité internet de vos enfants.

Il faut savoir qu’il y a plusieurs buts différents, mais compatibles entre-eux, d’utiliser un logiciel de contrôle parental :

  • Protéger vos données et celles de vos enfants
  • Surveiller les conversations entre des inconnus et vos enfants
  • Bloquer automatiquement des sites dangereux ou risqués
  • Désactiver l’accès à Internet suivant des plages horaires données
  • etc.

 

Le contrôle parental de base intégré à votre box

Commençons la liste par les logiciels de contrôle parental intégrés avec votre box Internet. Ce ne sont peut-être pas les outils les plus complets, mais si quelque chose de basique vous suffit, vous pouvez les utiliser.

Selon votre FAI, vous pouvez vous rendre dans les paramètres de la box Internet afin d’activer des plages horaires d’activation/désactivation du Wifi, par exemple.

Voici une capture d’écran pour Bouygues :

controle parental bouygues

Voici la liste de ce que vous pouvez par exemple choisir de bloquer (source bouygues) :

  • Une liste de sites Web prédéfinis que vous pourrez enrichir;
  • L’accès aux sites Internet qui possèdent un contenu inadéquat (sexe, drogue, armes, violence, incitation à la haine raciale…) ;
  • L’accès à des conversations en ligne : tchat, messagerie instantanée…

Je vous propose d’observer les offres correspondantes à votre FAI si cela vous intéresse.

Voici les liens rapides sur la mise en place des contrôles parental selon votre FAI :

 

Le contrôle parental dans le cadre d’une offre antivirus

Si vous n’avez pas (ou n’aimez) pas le contrôle parental via votre FAI, vous pouvez utiliser celui d’un éditeur antivirus populaire, là encore suivants vos choix.

Je citerai l’un des plus populaires qui est Norton Family Premier et dont les fonctionnalités proposées sont les suivantes :

Régulation du temps passé en ligne pour les enfants, Exploration du Web sans risque pour vos enfants, Apprentissage des bonnes habitudes en matière de vie privée et de partage sur Internet

Le tout pour 40€ par an.

Le contrôle parental existe aussi sur smartphone

Évidemment, l’ordinateur n’est pas le seul point de contact avec Internet, et beaucoup d’activité en ligne se fait à partir d’un smartphone.

Pour cela il existe donc des applications de contrôle parental dédiées, je citerai notamment :

Voici une démonstration de Kaspersky Safe Kids (en anglais) :

En résumé : vous pouvez surveiller l’activité sur les réseaux sociaux, mais aussi les appels et SMS reçus ainsi que d’autres fonctionnalités comme la géolocalisation.

 

Des outils de contrôle parental tout-en-un

Si vous ne souhaitez pas jongler entre les offres du FAI ou des éditeurs antivirus, vous pouvez opter pour des offres tout-en-un permettant de tout gérer facilement en un seul endroit.

Qustodio

Qustodio, (« coustodio »), semble être devenu l’une des références dans le domaine. Cet outil de contrôle parental tout-en-un permet de surveiller les smartphones (iOS, Android), mais aussi les ordinateurs Windows et Mac et même les tablettes Kindle.

Voici un aperçu de blocage de sites par catégories (retrouvez le test complet ici) :

logiciel de controle parental

Et cela moyennant un peu plus de 40€ par an pour 5 périphériques protégés.

Intego ContentBarrier

Intego ContentBarrier (vous pouvez passer la langue en français si ce n’est pas le cas) est une alternative intéressante, qui propose notamment des outils dédiés à Mac. Et cela va au delà du « simple contrôle parental », car l’offre proposée dite « Internet Security » fait office de protection Internet complète dont le contrôle parental fait partie.

 

Les bonnes pratiques à ne jamais oublier !

Je vais également vous lister les bonnes pratiques au delà de l’utilisation de logiciels de contrôle parental et autres antivirus. En effet, je le disais au début de cet article, la sécurité informatique repose sur un ensemble de niveaux à protéger, et il n’est donc pas question de se reposer uniquement sur le contrôle parental (ou au contraire uniquement sur la méfiance).

Éduquer les enfants à la sécurité informatique

Je le répète très souvent sur le site : il n’y a pas de sécurité sans connaissances et vigilance sur Internet. Tout comme l’on met notre ceinture en voiture et que l’on apprend le code de la route avant de conduire, il nous faut installer des outils de sécurité et prendre connaissance des bonnes pratiques sur Internet. Et il ne faut pas attendre 18 ans pour cela !

La liste est naturellement non exhaustive :

 

Faire des sauvegardes

À défaut de pouvoir compter sur le 100% sécurisé, on peut prendre le problème dans l’autre sens : un piratage ou vol de donné est inévitable alors autant s’y préparer. Et cela en faisant des sauvegardes de tous les fichiers sensibles et/ou importants sur des disques durs externes (que vous pouvez chiffrer). Opter pour le cloud est une autre solution, à condition là encore d’y appliquer des bonnes pratiques.

Astuce : Vous pouvez piocher dans la page Outils & Services afin d’y trouver des logiciels de sauvegarde parmi d’autres antivirus et logiciels d’anonymisation recommandés par Le Blog du Hacker.

 

Créer des comptes (et règles) strict(e)s

Tout comme on ne rigole pas avec le code de la route, on ne doit pas rigoler avec les règles à suivre sur Internet. Les conséquences d’un clic trop rapide ou « juste pour voir » sont réelles, il faut que chaque membre de la famille en soit informé. Trop de piratages ont lieu parce que la victime faisait des exceptions à certaines règles pensant que telle ou telle personne (ou page web) était celle qu’elle prétendait être.

À propos des comptes, vous pouvez définir un compte dédié avec des droits restreints (non administrateur) sur votre ordinateur pour vos enfants. Cela n’empêche pas les soucis d’arriver mais réduit grandement les conséquences en bloquant par exemple certaines actions malveillantes nécessitant des autorisations d’administrateur.

Si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à demander, en attendant voici comment faire via le site de Microsoft :

https://support.microsoft.com/fr-fr/help/4026923/windows-10-create-a-local-user-or-administrator-account

N’hésitez pas pour tous conseils de manière générale, et à bientôt 😉

3 Commentaires. En écrire un nouveau

Laisser un commentaire

Menu
More in Sécurité Informatique, Outils et Systèmes
Comment Luc est devenu riche via des arnaques sur Internet

Voici Luc (NDLR: nom emprunté) : Et voici sa voiture : Une Lamborghini Murcielago de 2008. Plus de 600cv, un V12 aussi agréable à entendre...

Close