27

Les hackers sont souvent vus comme des personnes un peu recluses et non dignes de confiance. Il suffit en plus que l’utilisateur lambda se fasse pirater un jour pour qu’il développe une peur des hackers irrationnelle.

C’est le cas d’une personne que je connais depuis peu, il est maintenant enseignant retraité et n’achète jamais rien sur internet, installe des antivirus, anti-spywares, anti pop-up et stresse inévitablement après tous clics sur des liens qu’il juge suspects. Il va même jusqu’à s’inquiéter lorsqu’une musique ne se lance pas sur son téléphone portable. Pour lui, c’est la faute d’un « hacker ».

Bien que légitime, cette peur des hackers n’a pas lieu d’être lorsqu’on sait ce que l’on fait et que l’on connait les risques. J’écris donc cet article dans le but de vous rassurer si vous avez été victime de piratage.

Sachez d’un point de vue statistique que :

  • 80 à 90% des programmes malveillants tournent sur le système d’exploitation Windows.
  • 90% des problèmes de sécurité sont liés à l’utilisateur et non au système.
  • 90% des attaques qui peuvent vous toucher ne vous visent pas spécialement VOUS mais les internautes suffisamment naïfs.

Prenons-les point par point et commentons :

90% des programmes malveillants tournent sur le système d’exploitation Windows car c’est le plus populaire, tout simplement. C’est le système que l’utilisateur moyen utilise. Les utilisateurs moyens sont à la fois des cibles faciles et nombreuses. Non seulement Windows est le système le plus populaire mais en plus il est très facile de développer des programmes malveillants et de trouver des programmes déjà tous faits.

Vous l’avez donc compris, si vous êtes sous un autre système tel que Unix vous avez donc statistiquement moins de risques d’être infecté. Mais attention, je le répète tellement que j’en ai fait un slogan : Ce qui est sécurisé à 99% n’est pas sécurisé.

Deuxième point, 90% des problèmes sont liés à l’utilisateur lui-même. Le système fait ce qu’on lui dit, si on lui demande d’afficher les mots de passe et qu’il nous l’accorde, on les voit. L’utilisateur lui, contrairement à ce que l’on pense fait aussi ce qu’on lui dit, mais indirectement car il ne le fait pas exprès ou ne le sait simplement pas. C’est lui-même qui prête gentiment ses mots de passe pour que le pirate les utilise librement. Il vous faut donc être méfiant avant toute chose. Et je ferai beaucoup d’articles pour vous aider à l’être.peur des hackers

Troisième point, 90% des attaques ne vous visent pas spécialement. Les attaques sont lancées massivement en attendant que les utilisateurs dont je parle dans le point précédent se fassent attraper. Elles sont éventuellement lancées contre des organisations, entreprises ou types d’utilisateurs précis. De plus, notez que les 10% restants sont les attaques les plus dangereuses qui vous visent juste vous et qui sont donc souvent dues à des personnes qui vous connaissent. Combien de fois, j’ai permis à des victimes de retracer leur pirate qui était leur « ami ».

Je rajouterai que certains phénomènes, bien que difficiles à expliquer, ne sont pas dus aux hackers car ils sont physiquement impossibles à réaliser. La musique qui ne se lance pas sur un téléphone portable juste après avoir cliqué sur un lien sans même avoir branché le téléphone à l’ordinateur en est l’exemple type. D’autres phénomènes ont bien plus de probabilités d’être causés par un problème donné et connu, que par un « hacker » (par exemple un bug, un problème de connexion…etc).

Si vous utilisez Windows, prenez note de l’article concernant la sécurité sous Windows. Si vous êtes un utilisateur d’un autre système vous n’êtes pas à l’abri non plus. Restez encore une fois vigilant car vous êtes souvent la faille.

Faites attention à vos vieux amis avec qui vous avez coupé les ponts, les ex-conjoints etc. S’ils arrivent à vous pirater, ils auront des informations de plus haute valeur à leurs yeux comparées à un Thaïlandais qui ne vous connait pas et ne comprend même pas votre langue. il se peut également que du jour au lendemain votre meilleur ami agisse bizarrement et vous demande de cliquer sur des liens. Il peut s’être fait hacker, et le pirate peut chercher à vous hacker ensuite.

Si vous suivez ces conseils, et si vous restez sensibilisé, vous n’avez pas vraiment de raisons de devenir paranoïaque, j’espère du moins vous avoir un poil rassuré.

9 Commentaires. En écrire un nouveau

  • Mon compte facebook a été piraté, je l’ai su car le mot de passe a été changé pendant mon sommeil. Et bizarrement à cette heure ci, j’avais reçu un appel de facebook et un message avec le code d’approbation. Je n’ai rien suspecté puisque rassuré grace au code, mais mon compte a quand meme été piraté.
    J’aimerai savoir comment cela est possible, et s’il est possible de retrouver le hacker!

    Répondre
  • Est-ce que utiliser un vieux ordinateur peut permettre a des hackers de me pirater plus facilement …

    Répondre
    • Vieux rime souvent avec « non mis à jour », qui lui même signifie que des failles peuvent se trouver dans l’ordinateur, le rendant ainsi plus facile à pirater.

      Répondre
  • J’ai entendu dire que le plus gros bug d’un ordinateur se trouve entre la chaise et l’écran de celui-ci !

    Répondre
  • JE vous remercie pour ces précieux conseils

    Répondre

Laisser un commentaire

Menu
More in Hacking Éthique
securité des mots de passe
La sécurité des mots de passe

L'être humain aime la facilité et les petits trucs mnémotechniques, c'est normal. C'est normal mais peu sécurisé ! 90% des internautes que j'ai interrogé utilisent...

Close