56,3% des internautes se trompent au sujet de la navigation privée (mode incognito) !

  1. Accueil
  2. Anonymat
  3. 56,3% des internautes se trompent au sujet de la navigation privée (mode incognito) !

Une récente étude sur l’utilisation du mode incognito (aussi appelé mode de navigation privée) met en avant un nombre plutôt choquant : 56,3% des individus sondés estiment que même en étant connecté à un compte Google, la navigation privée n’enregistre pas les recherches effectuées. Aïe !

Qu’est-ce que le mode de navigation privée ?

Si vous n’êtes pas familier avec ce concept de « navigation privée », sachez que c’est un mode spécial, accessible depuis un navigateur, permettant d’éviter l’enregistrement de l’historique, des cookies et d’autres données de session.

Voici quelques exemples :

Navigation privée de Google chrome

navigation privée chrome

Navigation privée de Firefox

Bref, je ne vais pas vous montrer cela pour tous les navigateurs et périphériques existants (Android, iOS, Mac, etc…) mais on peut voir qu’il y a tout de même des informations données à l’écran sur le fait que le fournisseur d’accès, l’entreprise ou les sites web en eux-mêmes peuvent tout de même voir votre activité.

Techniquement, l’historique du navigateur n’est pas enregistré, (je répète, l’historique du navigateur !), tout comme les cookies et les données de formulaires.

L’article est également disponible en vidéo sur Youtube :

Confusions autour du mode de navigation privée

Le titre de cet article est tiré de ce papier de recherche, qui indique les faits suivants (pour 460 participants sondés) :

  • 56,3% des participants pensent que même s’ils sont connectés à un compte Google, leur recherches ne sont pas enregistrés en mode incognito. Ils pensent cela car le mode privé ne sauvegarde pas l’historique de recherche. Le problème vient justement de la confusion entre, « historique de recherche » ou « historique de navigation » et « recherches Google ».
  • 46,5% des participants pensent que les marques pages, enregistrés pendant la navigation privée, ne persistent pas à la fin de la session.
  • 40,2% des participants pensent que le mode de navigation privée ne permet pas aux sites web de les géolocaliser. La plupart pensant que c’est simplement une fonctionnalité de la navigation privée, d’autres pensant que l’adresse IP ne peut être récupérée pendant le mode privé, et donc pas la géolocalisation non plus.
  • 37% des participants pensent que leur employeur ne pourrait pas les pister en mode privé.
  • 22,6% des participants pensent que les gouvernements ne pourraient pas accéder à leur activité en ligne.

Ces idées reçues sont cependant toutes fausses !

Aperçu du papier de recherche par des chercheurs de l’Université de Chicago et Hanovre.

 

L’historique de recherches tapées en étant connecté à un compte Google est visible ici : https://myactivity.google.com/myactivity (et effectivement, si vous vous connectez à votre compte Google, Facebook ou n’importe quel autre, en mode de navigation privée, c’est comme venir cagoulé avec votre carte d’identité attaché sur la cagoule…

Les marques pages sont enregistrés et le restent après avoir quitté la navigation privée. Ce n’est pas toujours indiqué, malheureusement !

L’adresse IP reste entièrement la même, et la géolocalisation et tout aussi facile à calculer qu’en dehors du mode de navigation privée. Pour protéger concrètement votre vie privée, il vaut mieux opter dans ce cas pour un service VPN, tout a fait compatible avec la navigation privée.

Les sites, les employeurs ou toutes autres entités gouvernementales peuvent lire et sauvegarder les traces de votre activité. C’est comme si vous envoyez une lettre en mode privé. Celui qui la reçoit en gardera tout de même une trace ! Et encore, une lettre peut réellement être envoyée anonymement, mais avec Internet, c’est comme si vous notiez votre adresse sur la carte postale…

Et enfin, les fichiers téléchargés, le resteront même avec le mode de navigation privée… sauf si vous les supprimez manuellement bien sûr.

Alors comment vraiment protéger son anonymat ?

Vous ne trouvez finalement pas beaucoup d’intérêt au mode de navigation privée ? Eh bien son but n’est pourtant « que » d’éviter d’enregistrer des données dans votre navigateur, principalement l’historique de recherche… Il est tout de même plus facile de recourir à ce mode, que de devoir supprimer manuellement l’historique, les cookies et autres données à effacer.

L’anonymat en ligne, et par extension la protection de la vie privée est un sujet délicat et qui demande beaucoup de minutie. Je vous renvoie vers l’article Être anonyme sur Internet pour tout savoir à ce sujet.

De façon générale quant à ce papier de recherche, je pense que les participants ayant mal répondu, ont peut être plutôt mal compris la question. J’ai déjà entendu des personnes dire « ouvrir Google » ou « aller sur Google » alors que techniquement elles ouvrent un navigateur web, pour aller sur Google ensuite. Sans compter que le navigateur « Google Chrome » peut être facilement confondu avec « Google »… Attention donc à ne pas confondre l’historique du navigateur (les sites visités) avec l’historique de recherche tapé sur google en étant connecté à votre compte.

Mais cela ne change pas le fait qu’il y a tout de même beaucoup d’idées reçues et de problèmes de compréhension autour de ce fameux mode privé… J’espère que l’article a pu vous éclairer à ce sujet, si jamais vous auriez aussi mal répondu, eh bien j’espère que cet article a pu vous aider, tout simplement !

Commentaires
Cliquez ici pour ajouter un commentaire

  • Je voulais devenir une pirate africain

    Répondre
  • Super article qui met très au clair certains points comme la navigation privée. (Désolé Michel, j’ai oublié de mettre un commentaire mais j’ai bien vu ton post le jour de sa sortie.)
    Continue comme sa 😉

    Répondre
  • Il y a vraiment de quoi confondre l’anonymat et la navigation privée. D’ailleurs ce mode est peut-être apparu pour amener de la confusion volontairement, non ?

    Répondre
    • Je ne sais pas, le mode a peut-être été appelé à tort « mode de navigation privée ». S’il avait été appelé « mode navigation non sauvegardée » ça aurait peut-être été un peu plus clair…

      Répondre
  • Merci Michel pour le livre sur l’anonymat. Je pense que je vais passer au VPN (Express VPN me semble sérieux) . C’est vrai que sans être parano ni exercer des activités illégales, on a vraiment l’impression d’être pisté en permanence. A cela s’ajoutent les malwares, ransomwares … Il faut avoir des réseaux blindés. Bonne journée

    Répondre
  • salut fred michel parle très bien de çà l’anonymat ? il faut bien comprendre avant tout que le particulier tout conne les fournisseurs de services vole avant tout ce protéger. le particulier pour sa vie privée les fournisseurs pour la sécurité de leurs serveurs de données . pour le pistage peut d’internautes connaissent cette méthode et technique pourtant de plus en plus utilisées. sachez qu’il existe une autre méthode de pistage. en effet web rtc permet de générer un identifiant unique à travers vos périphériques multimédias .le pistage par empreinte numérique . ou browser finger printing est une technique qui vise à identifier le navigateur web de manière unique . ainsi à partir de la on peut tracer et pister votre navigateur internet. je vous explique comment fonctionne le profilage et pistage par le browser finger printing. ? il faut bien comprendre sur quoi repose le pistage utilisateur sur internet. pour pister un utilisateur il faut etre capable de reconnaitre un utilisateur de manière unique parmi la multitudes d »internautes. plusieurs techniques existent et parfois mélangées afin de pouvoir pister aux mieux l’internaute. les internautes connaissent souvent bien le tracking cookies ou pistage par cookies. cette méthode vise à déposer dans le profil du navigateur web un cookie appartenant à un site web en particulier. souvent ce site internet appartient à une régie publicitaire. en suite celle -ci appelle en suite ce cookie et peut le modifier de puis les sites ou ces publicités s’affichent. le tracking cookies balisent donc les sites visités ou les régies publicitaires sont présentes. et permettent de dresser un profil consommateur. enfin les régies publicitaires affichent des publicités ciblées grace aux informations collectées. le browser fingerprint de son coté consiste à constituer un identifiant unique du navigateur web. cela se fait à travers sa configuration comme le fuseau horaire résolution d’écran la police utilisée. le user-agent . etc un service web et notamment les régies publicitaires peuvent alors distinguer n’importe que navigateur web parmi d’autres et donc un potentiel internaute. cet identifiant unique s’assimile à une empreinte digitale de ce dernier. pour les défenseurs de la vie privée ces méthodes ne sont pas acceptables. vous trouverez quelques extensions qui permettent de vous protéger sur internet de ce type de collecte d’informations. api et réglages du navigateur web. le browser finger-printing vise donc à créer une empreinte unique de votre navigateur web à partir notamment de ses réglages. la constitution de cette empreinte unique se base sur plusieurs attributs du navigateur web. des codes java script ou appel api permettent de récupérer ces derniers et notamment ceux-ci les réglages audio. la toile ou canvas . canvas est une api html 5 qui permet de dessiner des graphiques et des animations sur une pages web via un script en java script. les polices d’écriture ou fonts et leurs utilisations recensent les polices qui dépendant du système. et applications installées. webgl est une api java script permettant de rendre des graphiques 3D interactifs dans n’importe quel navigateur web compatible. sans utiliser de plug-ins les applications webgl sont constituées d’un code de controle écrit en java script et d’un code à effet spéciaux. exécuté sur le processeur graphique d’un ordinateur. les éléments webgl peuvent etre mélangés avec d’autres éléments html et composés avec d’autres parties de la page ou de l’arrière -plan de la page . bien entendu il existe d’autre attributs qui au final permet de constituer un identifiant unique de votre navigateur web. mais on trouve aussi les fonts fingerprint et webgpl fingerpint plus compliqués à bloquer ou falsifier. l’empreinte digitale du navigateur web étant unique quelque soit l’ip de connexion. on reconnait le navigateur web utilisé ainsi le fait de se cacher derrière un vpn ne permet pas de vous rendre totalement anonyme. enfin cela permet aussi de suivre un internaute utilisant un ordinateur portable ou une tablette qui serait en vacances ou chez sa famille bon fred je te laisse la car le commentaire va faire 10KM sinon

    Répondre

Laisser un commentaire

Menu