Facebook et Google nous écoutent ??? explications…

  1. Accueil
  2. Anonymat
  3. Facebook et Google nous écoutent ??? explications…

Les amis, qui n’a pas déjà eu affaire à une publicité, venue de nulle part, proposant un produit dont on vient de parler dans une conversation hors écran (téléphone, discussion directe, etc) ?

Cette situation nous met évidemment sur la défense, et nous pousse à nous poser immédiatement la question : est-ce que google nous écoute ? (ou facebook, ou d’autres ?)

Le Youtubeur LeGrandJD explique bien ce scénario en essayant d’en faire l’expérience lui-même :

J’ai creusé le sujet et tenté d’ajouter des explications, appuyées sur le big data et l’intelligence artificielle qui, appliqués à la grosse quantité de données que possèdent les géants du net, peuvent servir à deviner nos besoins, nos comportements, sans même avoir besoin de nous écouter

Voici la vidéo :

Pensez-vous tout de même que Google vous écoute ?

Si vous avez un témoignage à me faire part, qui pourrait servir de preuve (ou de contre preuve) à ce traitement de données, n’hésitez pas à l’écrire ci-dessous, ou à me contacter.

Un manque de transparence à l’origine du problème ?

À peu près 7% des internautes lisent les conditions d’utilisation et la politique de confidentialité des services qu’ils utilisent. C’est une première chose, qui nous rend potentiellement ignorant de tout ce qui est fait de nos données, par le fait que nous en avions très simplement donné l’autorisation par une case à cocher.

Mais il y a un autre problème sous-jacent : la transparence desdites conditions d’utilisation. Est-ce que les traitements y sont indiqués en totalité ? Est-ce que les changements de politiques de confidentialité sont systématiquement portés à notre attention ? Est-ce que des traitements sont volontairement cachés ? Sachant que les géants du net peuvent se permettre de payer des amendes à 7 chiffres ou plus, pourraient-ils ainsi se permettre de « prendre le risque » ?

Et si Google et Facebook étaient alimentés par d’autres sources ?

Les fameux « boutons de partage » sont devenus incontournables sur Internet. Beaucoup de sites les utilisent. Ces mêmes boutons permettent au géant qui les contrôle de mettre les yeux dans les pages de n’importe quel site web qui utilise ces boutons. Et par « pages », on entend « activité utilisateur ».

Au delà de ces boutons, les applications mobiles (ou PC) qui utilisent des publicités ou des outils de statistiques liés aux géants du net, permettent aussi d’alimenter leurs bases de données d’activités utilisateurs.

Les vidéos sont également une source d’information clé, car ce que vous regardez en dit beaucoup sur vous. Par exemple, vous n’avez pas besoin de chercher des « croquettes pour chiens » pour montrer votre désir d’achat. Si vous observez des vidéos à ce sujet, vous pouvez être qualifié d’acheteur potentiel. Youtube par exemple, analyse non seulement le contenu des vidéos, mais aussi l’intérêt porté par l’internaute envers la vidéo. C’est d’ailleurs pour cela que la page d’accueil est entièrement personnalisée à chaque profil.

youtube nous écouteLes extensions de navigateurs, dont je parle des risques ici, permettent aussi à leurs auteurs (et donc potentiellement aux GAFA) de voir les sites visités par les internautes.

Les piratages de données ne sont pas à écarter. Si un site possédant et traitant vos données personnelles se fait pirater, ces dernières se trouveront sans doute dans de plus mauvaises mains encore… En extrapolant ce point, un pirate pourrait très bien être engagé par une tierce personne pour voler des données.

Et si cela était bénéfique ?

Je me permets tout de même de lancer un débat pour conclure. Celui-ci ayant lieu vis-à-vis de la situation actuelle qui ne change en fait peu malgré la prise de conscience. Et si ce pistage, malheureusement « à notre insu » était en fait bénéfique ?

Bénéfique par exemple pour obtenir du véritable contenu pertinent ? Bénéfique par exemple pour obtenir un produit tant recherché (avec une super promo… !) ? Bénéfique pour découvrir du contenu qu’on n’aurait jamais découvert sans analyse de profil ? Est-ce que ce pistage de données à l’échelle mondiale permettrait d’améliorer nos vies, au risque de perdre potentiellement notre libre arbitre ? Et si la solution était dans la séparation stricte d’activité sur Internet ? L’une pour une utilisation « publique », l’autre pour une utilisation « privée » ?

Laisser un commentaire

Menu
More in Anonymat
AVAST Espionne-t-il ses Utilisateurs ?

Cette semaine, on a appris via une enquête de PCMag que l'extension de navigateur d'Avast traitait des informations sur ses utilisateurs pour les revendre à...

Close