L’informatique va-t-elle aider à vaincre le Coronavirus ?

  1. Accueil
  2. Actualités
  3. L’informatique va-t-elle aider à vaincre le Coronavirus ?

Vous savez qu’il n’est plus possible à l’heure actuelle de passer une journée (voire une heure) sans mentionner ou entendre le terme « coronavirus ».

coronavirus stats

Fréquence du terme de recherche « coronavirus » en France (source Google Trends)

Mais contrairement à beaucoup de mauvaises nouvelles autour de ce terme, je souhaite annoncer une « bonne » nouvelle à son sujet, en lien direct avec l’informatique (et donc avec le thème du site).

L’ordinateur le plus puissant du monde au service de la santé

L’article est disponible en vidéo :

Le supercalculateur IBM Summit a été utilisé pour aider les chercheurs à trouver un antidote efficace contre le coronavirus. Je vous cite quelques statistiques de la bête :

  • + de 9000 processeurs
  • + de 27000 processeurs graphiques
  • Refroidissement à eau au rythme de 25 000L /min
  • 240 millions d’euros
  • 340 tonnes

En fait, il ressemble à ça :

En quoi le supercalculateur aide à combattre le coronavirus ?

Pour comprendre l’utilité de l’engin, il convient de comprendre comment le virus fonctionne (spoiler : je ne suis pas médecin) :

Le virus dispose de nombreuses « pattes » permettant de s’accrocher à nos cellules pour les infecter.

cellule vs virus

Une « patte », vue concrètement au microscope ressemble en fait à cela :

Ce qui rend le concept plus compliqué qu’une simple « ventouse » n’est-ce pas ??

Et justement, c’est par ce terme « compliqué » qu’on en vient au problème : pour empêcher le virus de s’attacher à nos cellules, il faut troubler ces pattes, y coller quelque chose pour les bloquer. Un peu comme mettre un chewing-gum sur une clé pour l’empêcher de passer dans une serrure. Seulement, il est difficile de trouver le bon médicament qui va bien s’accrocher au virus, qui va l’empêcher de ce fait de nous infecter, et le tout sans contrepartie…

Les scientifiques avaient établi plusieurs dizaines de milliers de solutions possibles (vous vous imaginez qu’il y en a beaucoup à la vue du schéma précédent…). Mais les tester toutes pour trouver celle(s) qui fonctionne(nt) est un gros challenge qui prend beaucoup de temps.

Le supercalculateur a donc précisément permis de simuler ces différentes solutions pour trouver la plus correcte, et les plusieurs dizaines de milliers de solutions initiales ont donc été ramenées à une dizaine qui semblent prometteuses. Les chercheurs vont donc pouvoir gagner du temps en se focalisant directement sur les solutions viables…

Si un vaccin ou antidote peut être déterminé à partir de là, on pourra officiellement dire que l’informatique aura permis d’aider à vaincre un vrai virus biologique… Mais quoi qu’il arrive j’espère qu’on en viendra à bout rapidement peu importe comment. Merci à tous les soignants.

Portez vous bien, restez au maximum chez vous et profitez-en pour lire d’autres articles (ou vidéos) pendant que vous y êtes 😉

2 Commentaires. En écrire un nouveau

Laisser un commentaire

Menu
More in Actualités
Si je devais recommencer à partir de Zéro

Sans avoir la prétention de m'estimer expert incontesté dans le domaine, je travaille autour de la sécurité informatique depuis plus de 10 ans, et je...

Close