Le Futur de la Cybersécurité, 4 domaines en plein boum

  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le Futur de la Cybersécurité, 4 domaines en plein boum

Avec Internet, et avec l’informatique de manière générale, tout va très vite (parfois même TROP vite !). Nous avons à peine le temps de comprendre une cybermenace qu’elle a déjà pris une autre forme. Nous avons à peine trouvé un moyen de protéger nos données qu’elles sont déjà dans la main des pirates… Pouvoir se préparer au lieu de subir est un excellent moyen de défense en cybersécurité, c’est pourquoi nous allons aujourd’hui nous intéresser à ce qui nous attend dans le futur

Mieux vaut prévenir que guérir

Le proverbe est particulièrement bien adapté à la sécurité informatique…

Les nouveaux équipements, les nouveaux logiciels et de manière générale les nouvelles technologies arrivent à un rythme effréné et impactent le commerce, l’économie globale, les entreprises mais aussi les particuliers. À peine nous parlons de futur de la cybersécurité que nous y sommes déjà. Voici les sujets que nous devons particulièrement bien analyser dès maintenant.

Voici à ce sujet la vidéo liée à cet article :

L’Internet des Objets

Nombreuses sont les entreprises à déclarer que le développement de l’Internet des Objets (tout comme le développement d’autres domaines liés à l’innovation) est ralenti par la cybersécurité. Cela semble curieux, mais les problématiques de sécurité sont réelles et non négligeables. On peut même affirmer que l’Internet des Objets serait déjà arrivé dans nos maisons il y a quelques années s’il n’y avait pas ces problématiques de sécurité. Mais dans le fond, puisque tout est piratable, n’est-ce pas une meilleure idée d’ouvrir les portes aux nouvelles technologies et de corriger les problèmes de sécurité rapidement au fur et à mesure pour ne jamais freiner le développement ? Le débat est lancé…

Cela dit, l’IoT (Internet of Things) même s’il est déjà bien présent, reste un domaine du futur, et il conviendra donc tout particulièrement de le surveiller du point de vue de la cybersécurité. Les voitures connectées ? déjà piratées. Les frigidaires connectés ? déjà piratés. Je passe les TV connectées, les enceintes intelligentes ou même les pacemakers : tous ont déjà été piratés.

Les Drones et véhicules autonomes

Les drones posent un problème double de vie privée et de sécurité. Le premier concerne notamment les interdictions de vols au-dessus des personnes et habitations. Le deuxième concerne le piratage de drones. Plusieurs scénarios sont possibles, notamment celui de l’attaque de l’homme du milieu consistant à détourner les communications originales entre la télécommande et le drone pour lui donner des ordres différents (cf lien précédent).

Les véhicules autonomes ne sont bien entendu pas épargnés, et des chercheurs ont par exemple réussi à pirater une Tesla Model S de (très) loin. Que doit-on en penser des services de transports autonomes en plein développement ?

Tout cela nous amène à nous poser des questions sérieuses sur le futur, car les technologies piratées deviennent de plus en plus risquées pour la vie des personnes les utilisant. L’évolution technologique aurait-elle trouver un frein ?

Le libre-service et l’automatisation

Les caisses libre-service sont bien pratiques pour nombreux d’entre-nous qui ne souhaitons pas faire la queue au supermarché pour une simple boite de chocolat et une bière. Le problème c’est que des virus peuvent (aussi) infecter les machines pour voler des numéros de CB, adresses e-mail et autres informations sensibles…

Et par “automatisation”, nous pouvons par exemple faire référence aux services fournis par une maison connectée : ouverture automatique et/ou à distance des portes de garage, réglages de la température, du réveil ou encore des lumières. Là encore, le piratage de certains équipements peut permettre à un pirate d’agir sur toutes ces technologies ou objets à distance. Forbes propose un article à ce sujet (en anglais) intitulé “J’ai hanté la maison d’un inconnu via Internet”.

L’intelligence artificielle et la robotique

Vous l’attendiez ? le scénario de la fin du monde dans lequel des robots hors de contrôle attaquent les humains ? C’est un peu le scénario classique des risques technologiques ultimes liés à l’avenir. Et bien qu’il soit pas encore tout à fait réaliste, nous avons tout de même plusieurs risques autour de l’intelligence artificielle et de la robotique. Notamment le fait qu’un “virus” aurait conscience de son environnement pour réagir en conséquence, ou qui saurait même prévoir des scénarios…

“Personne n’a, pour le moment, découvert un malware utilisant clairement le machine learning, mais c’est peut-être parce que ce type de programme est trop difficile à repérer.” Source.

Faut-il abandonner et retourner en arrière ?

Tout d’abord, je tiens à vous rassurer en faisant la différence entre “piratage” et “sécurité. Nous avons plusieurs fois indiqué que telle ou telle technologique a été piratée. Mais dans bien des cas, ce sont des démonstrations de chercheurs pour montrer des (potentiels) soucis et pour les corriger à temps (parfois un peu dans le buzz). Bien entendu, cela n’exclut aucunement que des pirates aux intentions plus sombres ne soient pas déjà en train de monter des armes d’objets connectés “zombies”…

Ensuite, les piratages et autres problèmes autour de la vie privée existent depuis déjà bien longtemps. Mais c’est l’accélération du développement des nouvelles technologies qui rend le problème bien plus présent (et bien plus dangereux lorsqu’il impacte de plus en plus notre vie). Le meilleur conseil serait de suivre les tendances avec un regard averti et de se préparer au pire pour éviter toutes surprises (encore faudrait-il savoir quel est le pire scénario…).

Alors, mieux vaut prévenir que guérir ? Cela implique-t-il de ne jamais suivre les tendances et de ne pas utiliser les toutes dernières technologies ?

Excellentes questions…

Commentaires
Cliquez ici pour ajouter un commentaire

  • Excellentes questions Michel ! Merci pour ce que vous faites

    Répondre
  • Merci Michel ;),

    À mon avis il faut éviter le IoT, parceque sa implique que l’utilisateur doit avoir un refléxe de spécialiste ainsi qu’une mise à jour quotidienne sur ce qui se passe dans le monde de l’exploitation …..ce qui n’est pas la passion de tout le monde !

    Répondre
  • je suis ce blog et plus ouvertement le monde de la cybersécuritée depuis un certain temps maintenant, et souhaites sincèrement remercier l’administrateur de ce site pour sa pédagogie, son sérieux et sa passion, qu’il a réussi à me transmettre.
    Un grand Merci))

    Répondre
  • salut michel sympas de ta par de ta réponse ou je parle des traces avec les vpn sur ton site je vois que tu parle des nouvelles sécurité pour l’an 2020 mous sonne en 2021 j”ai un petit truc sympas sur le sujet pour toi ? ainsi qu’apparaissent les systèmes de détections d”intrusion pour combler les manques . dans la sécurité mais malgré ces systèmes qui peuvent détecter les anomalies et les accès non autorisé de nouvelle attaques apparaissent à chaque fois.? plusieurs techniques on été adoptées pour détecter les intrusions. la nature est parmi les inspirations pour traiter la sécurité en informatique .elle est le monde physique qui nous entoure en particulier et la vie en général . elle a un potentiel immense à explorer analyser et enqueter . en observant attentivement la nature on peut déduire sa perfection structuration et créativité. c’est en raison des caractéristiques attrayantes intrinsèques des système biologiques que de nos jours de nombreux chercheurs sont engagés dans la production . de nouveaux paradigmes de conception pour relever les défi des différentes système comme les réseaux informatiques . et les techniques de sécurité basées sur des système biologique. les approches d’inspiration biologique semble prometteuses. lorsqu’un haut niveau de robustesse et d’adaptabilité est requis. l’un des système biologiques est le système immunitaire qui a une immense capacité de lutter contre les corps étrangers dans le corps il a deux couches protectrices à savoir la couche innée et une couche adaptative. ce qui aide à faire face aux différentes types d’attaques ou la couche innée opère dans la peau . le mucus et dans les larmes alors que la couche adaptative comprend des cellules B et des cellules T de plus il a une particularité intéressant de se souvenir. des corps étranges qui attaquent le corps humain. cette fonction les aide à gagner du temps pour faire face aux intrusions. en effet le système immunitaire est un système distribué adaptatif auto organisé par nature; il conserve la mémoire des expériences passées et a la capacité d’apprendre continuellement de nouvelles attaques. d’un point de vue informatique le système immunitaire peut faire une révolution dans plusieurs domaines. en prenant compte ses système comme source d’inspiration. ces dernières années il y a eu un intéret croisant pour l’utilisation du système immunitaire. naturel appliqué pour la création de nouvelles solutions aux différents problème informatiques. ce domaine de recherche est appelé système immunitaire artificiel <>.

    Répondre
  • bonne soirée michel pour le futur de la cybersécurité j’ai laisser un commentaire très intéressant pour toi
    que tu peut voir en bas de page. sûr ceux très bonne fin de soirée a toi michel

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Menu