Accueil » Systèmes & Réseaux » Savoir repérer des fausses cartes SD

Je rédige naturellement cet article après une mésaventure récente. Un site populaire de vente de marchandises chinoises (Wish) me propose de profiter d’un deal assez impressionnant : une carte micro SD pour 5€. Mais attention, pas n’importe laquelle, une carte micro SD d’une capacité de 64Go de la marque Verbatim (soi-disant). Peu convaincu de la légitimité de l’annonce, je me suis dit que pour 5€, autant tester. Seulement, une carte SD est supposée contenir des données importantes, à ne perdre sous aucun prétexte. Il faut donc pouvoir compter sur la carte SD. Or ce n’est pas le cas, et vous allez voir pourquoi.

 

Des prix fracassants irréalistes ?

La première chose qui frappe, c’est que ce type d’annonce propose des offres très alléchantes par rapport à la quantité de stockage proposée.

Dans cet exemple, on me propose une carte de 512Go pour 10€. À noter que l’image est pourtant celle de la carte SD 128Go…

Un rapide coup d’œil sur Amazon semble confirmer que la gamme de prix n’est pas la même :

À ce propos, j’ai finalement acquis la carte suivante via Amazon qui donne une grande différence à l’usage :

 

Mon expérience avec la carte SD de 64Go

De retour à mon expérience que je souhaite partager avec vous. J’ai acquis la carte d’une capacité de 64Go, jugeant irréaliste l’offre proposée à 512Go et souhaitant en avoir le cœur net une fois la carte en main. Pour information la carte 64Go est vendue à 25€ via le fournisseur Verbatim sur Amazon et à 70€ via le site officiel de Verbatim.

Premier fichier de 4Go copié avec succès, la carte semble tout d’abord être totalement opérationnelle.

C’est dès lors que j’ai commencé à copier un second fichier de 1Go que la copie est devenue soudainement très lente, jusqu’à s’arrêter ou presque :

La copie s’est tout de même terminée en quelques heures, et le fichier se retrouve bien sur la carte.

Une vitesse de lecture tout de même variable qui dépasse difficilement les 5Mo/s comparé aux 45Mo/s prévus par le constructeur. Mais après tout, si c’est le « prix » à payer pour obtenir une carte moins chère, est-ce que ça ne vaudrait pas le coup en fin de compte ?

Eh bien pour répondre à cette question, poussons le test plus loin.

 

Utilisation de la carte SD dans les appareils photo

Nous utilisons plutôt des clés USB ou disques durs externes pour transférer des fichiers vers ou depuis notre ordinateur. Les cartes SD sont particulièrement adaptées pour les smartphones ou appareils photo.

J’ai donc placé cette carte dans mon nouvel appareil photo Canon, j’ai commencé à filmer, et voici le résultat au bout de 3 secondes :

Slow card write speed carte sd

Aïe ! impossible de filmer plus de quelques secondes ! Ce n’est pas tout : seules les 2 ou 3 dernières photos s’enregistrent et deviennent même indisponibles au bout de quelque temps.

En branchant la carte dans l’ordinateur pour observer si du contenu est tout de même disponible sur la carte : surprise, aucune photo ni aucune vidéo ne s’y trouve !

dossier vide carte sd

Curieux de savoir si le problème ne viendrait pas de mon appareil photo, je décide d’y placer une carte SD Sandisk (officielle), et de refaire la même démarche. Et là j’ai bien mes dernières vidéos et photos à la fois sur l’appareil photo et sur l’ordinateur en branchant la carte dans ce dernier.

 

Résultat

Ces cartes SD sont fausses, les marques populaires sont imitées et bien qu’elles fonctionnent à priori pour du partage de fichiers, elles posent problème lorsque l’écriture sur la carte est trop rapide. Cela vaut pour tous types de périphériques types appareil photo, caméra, dashcam voire même certains ordinateurs ou smartphone. En d’autres termes, ce sont des cartes susceptibles ne pas enregistrer (ou perdre) vos fichiers médias…Très loin du but recherché en achetant une carte !

Ne pouvant donc avoir confiance en cette carte, il me reste à la jeter.

 

Comment repérer des fausses cartes SD ?

Étant donné que nous avons rarement la carte SD dans les mains avant de pouvoir l’acheter, il y a plusieurs éléments qui peuvent nous mettre la puce à l’oreille :

La provenance de la carte

Il ne s’agit pas seulement du pays d’envoi, mais également du vendeur en question. S’agit-il d’un vendeur officiel ou d’un revendeur, voire d’un magasin discount en ligne sans affiliation avec une marque officielle ?

Les images de la carte en question

Ressemblent-elles à une carte originale ? dans mon cas, on peut voir qu’il s’agit d’une imitation, voici la fausse carte à gauche et la vraie à droite :

Cela dit, j’ai également trouvé cette carte sur le site officiel de Verbatim :

Vous remarquerez donc qu’il est difficile de démêler le vrai du faux au premier coup d’œil… Je n’ai pas trouvé de cartes SD Verbatim officielles avec la bande blanche sur le haut et la mention « Premium+ » en bas, mais il est possible qu’elle existe ou existait.

Le prix de la carte SD

Il s’agit probablement d’un signe parmi les plus évidents, et c’est celui que j’ai mentionné au début de l’article. En grandes surfaces, le prix d’une carte Verbatim de 16Go se situe entre 15 et 20€ alors que le site sur lequel j’ai acheté la carte (wish) propose des cartes à 512Go pour 10€.

Utiliser des outils de vérifications

Il existe une application pour Android très populaire appelée SD Insight permettant d’afficher des informations sur une carte SD dont le fabriquant et d’autres informations sur la carte :

Problème : l’application demande des versions d’Android spécifiques que je n’ai pas. Mais si quelqu’un veut tester sur des cartes SD ou nous faire un petit retour, ce sera un plaisir de le lire !

 

J’espère que cette expérience vous permettra d’éviter de vous faire avoir à l’avenir.

3 Commentaires

  1. Très bon article ! Merci pour ce partage d’expérience ! même lorsqu’on achète une carte SD il faut faire attention.
    J’espère que cette fausse carte SD n’envoie pas tes données personnelles sur un serveur dans un autre pays…

  2. Personne a écrit:

    C’est pour ça que je ne commande jamais rien sur Wish et ce genre de site. On ne sait jamais sur quoi on tombe, surtout en ce qui concerne l’informatique. Des fois, mieux vaut mettre le prix pour avoir de la qualité.

    Très bon article sinon 😉

  3. Certains sites chinois ne sont pas fiable et honnête comme on le pense. et c’est cela fait parti de plus des grands problèmes avec l’achat en ligne, vous passer une commande d’une chose que vous n’avez pas encore touchée avec toute la confiance…

Laisser un commentaire

Lire plus :
mythes sur la programmation
5 mythes sur l’apprentissage de la programmation

Vous souhaitez démarrer votre carrière de programmeur, mais vous ne savez pas par où commencer ni même si vous allez...

Fermer